By continuing your visit to this site, you accept the use of cookies. They ensure the proper functioning of our services, analytics tools and display of relevant ads. Learn more about cookies and control them

Not yet registered? Create a OverBlog!

Create my blog

Jules

Jules

electron libre Bac S section sportive rugby option arts plastiques Hypokhâgne BL ( Lettres et sciences sociales) L2 Humanités et monde contemporain L3 Semestre 1 en Chine Plein de voyage grâce aux colos Togo 2 fois en humanitaire animateur BAFA qualif SB Crazy

Blogs

Le Singe du vent

Le Singe du vent

Enjoy ...
Jules Jules
Articles : 51
Since : 10/09/2012
Stambouliote

Stambouliote

Un petit moment sur le Bosphore
Jules Jules
Articles : 34
Since : 31/01/2015

Articles to discover

Nuit ...

Nuit ...

Les batiments deviennent des châteaux hantés, mon vélo, une harley davidson qui sillonent les rues désertes, noires ou peu éclairées ; je n'entend que les roues de mon bolide sur l'asphalte des chemins que j'emprunte, les chocs de ferailles lorsque par mégarde, je passe sur une bosse ou un trou. Les lumières rendent les buildings mystérieu
Chronique de Besiktas - Blanc

Chronique de Besiktas - Blanc

Plus d'internet alors forcément, on s'éveille. On regarde par la fenêtre. Tout est blanc. Blanc de neige et blanc de froid. Des curieux, comme moi sont à la fenêtre en pyjama. Ils regardent les flocons tomber dans le vent. La ville est groggy. Pas de bus, pas d'écoles. Juste le flot continu tâches blanches dans le gris du ciel. La rue, malgr
Chronique de Besiktas - Ilhamurdere

Chronique de Besiktas - Ilhamurdere

Un poumon. Un poumon, un coeur. Un flux ininterrompu de voitures et de gens comme autant de micro-organismes qui palpitent dans la rue. Une artère, une artère vibrante. Attire, rejette les hommes et le métal tremblant. Aller et retour de bons et de biens. Tout fume ici, gigantesque machinerie. La viande, la pluie ; les trottoirs suintent la vie
Inside

Inside

Alors que la nuit se fait noire, froide, quelques uns bravent l'immensité. L’immensité, monstre omniprésent. Je croise quelques fantômes, spectres pressé des étudiants terrassés par Elle. Ici est notre enfer. Oui, je déambule le long des immenses bâtiments qui s’offrent tels des montagnes aux yeux des innocents. L’immensité, je marc