Not yet registered? Create a OverBlog!

Create my blog
Daphné Dolphens

Daphné Dolphens

Blogs

Daphné Dolphens

daphnedolphens.overblog.com
Daphné Dolphens Daphné Dolphens
Articles : 11
Since : 03/12/2012
Category : Literature, Comics & Poetry

Articles to discover

APOCALYPSE - REVUE SQUEEZE N°9

Un de mes textes - Apocalypse - publié dans la Revue Squeeze n°9 "Tout doit disparaitre" TOUT DOIT DISPARAÎTRE : 16 textes courts, 16 promenades à travers les fumées et les cendres, 16 univers éclectiques sur un même thème, de la p'tite poésie à l'uchronie délabrée, 16 propos...

HENRY

"Dans ce tombeau qu'est ma mémoire, je la vois, ensevelie maintenant, celle que j'ai aimé plus que toute autre, plus que le monde, plus que Dieu, que ma chair, que mon sang. Je la vois s'ulcérer, puruler avec le sang de cette blessure d'amour, si proche de moi que je ne pourrais la distinguer de la blessure elle-même. Je la vois se débattre, c

Ombres

Dans l’ombre je me prélasse et caresse le reflet opaque de la lumière qui me traverse. Je miroite des lunes noires et des soleils obscurs, éclairs de vie tatoués dans mes prunelles sans fond. Je regarde en face cet autre moi sombre qui ricane et saigne des litres de violence. Elle ressemble à Lilith entravée de liens de cuirs et perchée su

THE ROAD

"He walked out in the gray light and stood and he saw for a brief moment the absolute truth of the world. The cold relentless circling of the intestate earth. Darkness implacable. The blind dogs of the sun in their running. The crushing black vacuum of the universe. And somewhere two hunted animals trembling like ground-foxes in their cover. Borrow

Urban jungle

Hier j'ai failli avoir une crise cardiaque : je marchais dans la rue et j'ai cru voir sa silhouette, surgir au coin de la rue, mon coeur a fait un grand sursaut dans son trop petit habitacle, il a failli imploser, ou exploser, je sais pas, mais il a fait un grand bond jusque dans ma gorge, gorgé d'oxygène, puis est redescendu dans le bas de mon v

Chanson à Buck

Quand j'y pense juste un ratage ou un carnage Tu n'es pas là et ça me tue Quand tu te tais et ça me brûle Au corps à corps que tu prenais Comme un navire abandonné Une carlingue déglinguée Oh mon amour tu me punissais Et finissais par en crier Comme une rage Un orage Oh mon amour, Ô quel carnage Ces diamants noirs que tu taillais Sur l'ori

L'homme

L'homme, le front contre le sol, le soleil brûle ses tempes, la lune lèche sa nuque, le vent caresse ses joues, l'asphalte embrasse ses lèvres, l'homme, le front contre le sol, la nuit tombe sur lui, en lui, la nuit luit, les étoiles mordent sa peau, l'homme, le front contre le sol s'éteint.
Reflection

Reflection

"I will never forget the golden reflection of the rising sun on the hull of our ship", the astronaut said.

Sous le cerisier

Elle était venue me voir et m'avait demandé cette chose incroyable : je veux que tu me crèves les yeux, pour que tu m'aveugles et que plus jamais je ne puisse te regarder. Je lui avais répondu qu'elle était folle et que c'était impossible. Je lui avais demandé qu'il souffle sur ma rétine pour que le voile sombre qui recouvrait mon regard s'

Deux astres

Tu as une idée du choc que ça fait, quand deux astres se percutent, à très grande vitesse ? Deux astres qui se percutent, à très grande vitesse, et le choc. Dans l'espace, nichés quelque part dans les interstices intergalactiques, deux astres, qui semblent flotter mais vont à toute allure, à une vitesse vertigineuse, deux bolides traçant